DE QUOI S’AGIT-IL ?

La médiation familiale est une démarche spécifique soutenue par un professionnel qui permet aux membres d’une famille, qui traversent une situation de conflit, d’incompréhension… de se rencontrer et d’aborder ensemble leurs préoccupations afin de prendre des décisions qui les concernent.

Le médiateur familial permet que chacun se sente en sécurité pour parler et entendre l’autre.

La médiation familiale s’appuie sur des principes éthiques de liberté, de responsabilité et de compétences des personnes.

La médiation familiale a été introduite dans le Code Civil par la Loi du 4 mars 2002 relative à l’autorité parentale puis par la Loi du 26 mai 2004 relative au divorce.

 


DÉFINITION


 

Définition adoptée par le Conseil National Consultatif de la Médiation Familiale (2002)

« La médiation familiale est un processus de construction ou de reconstruction du lien familial, axé sur l’autonomie et la responsabilité des personnes concernées par des situations de rupture ou de séparation, dans lequel un tiers impartial, indépendant, qualifié et sans pouvoir de décision, le médiateur familial, favorise, à travers l’organisation d’entretiens confidentiels, leur communication, la gestion de leur conflit dans le domaine familial entendu dans sa diversité et dans son évolution ».

L’APMF précise :

« La médiation familiale est un processus tiers, de construction ou de reconstruction de liens, accès sur le rétablissement d’un dialogue apaisé, l’autonomie, la liberté et la responsabilité des personnes concernées par des situations de rupture ou de séparation.

Le médiateur familial, tiers, impartial, indépendant, qualifié et sans pouvoir de décision ouvre un espace confidentiel en organisant des rencontres entre les personnes qui le sollicitent. »

 

POURQUOI & QUAND ?

COMMENT ?

QUEL COUT ?

AVEC QUEL PROFESSIONNEL ?

L’AFFIRMATION D’UNE ETHIQUE